Bons plans été 468x60
              Carnets de voyage - Blogs de voyage - Uniterre        1&1 hébergement       

Tour du monde : Canada

CANADA

 

Bess’on the road - CANADA

Nous voici enfin au Canada !!! Nous allons passer un peu plus de 2 semaines près de Vancouver à White Rock chez notre grand oncle et grande tante.

Vancouver est une très grande ville. Il y a Chinatown et Downtown. Elle est située entre la mer et la montagne, ce qui permet d’avoir la mer près de chez soi tout en étant bien placé pour aller faire du ski (1h de route). Il y a même une petite station de ski accessible en téléphérique depuis le centre ville.

 

 

Pour nous initier aux cultures présentes au Canada, nous faisons un petit tour du musée d’anthropologie.

Très complet… même un peu trop !

 

Il y a des totems, des statues, des outils, des bijoux, des tapis et toutes sortes d’objets… et ceci sur des centaines de mètres de couloirs. On peut même tirer des tiroirs pour en voir encore plus si on est pas rassasié !

 

Nous visitons d’abord le musée tout seul, puis  faisons la visite guidée.

Après le musée, nous faisons un arrêt dans la forêt pour faire une petite balade à Lynn Canyon.

 

Nous empruntons un pont suspendu au dessus d’une rivière puis marchons pendant 3 bons kilomètre avec plein d’escaliers.

 

L’affiche que vous voyez ci-dessus, c’est bien une alerte au Yéti (ou Big Foot), ils ont l’air de prendre ça très au sérieux dans le coin, mais d’après internet les scientifiques n’y croient pas...

Le golf est démocratisé au Canada et on a donc pu faire un parcours avec notre grande tante Cindy qui sait très bien en faire !!!

Il y avait 9 trous et on a pu un peu s’entraîner avant de commencer.

 

En plein cœur de Vancouver, il y a quelque chose de drôle, c’est une horloge qui fonctionne à la vapeur et elle fait une drôle de mélodie quand il y a une nouvelle heure. Nous nous baladons ensuite dans le quartier historique de Vancouver.

Le mot des parents : Le Canada, et la Colombie Britannique en particulier, c’est de belles forêts, des rivières, des saumons mais aussi des balades en bord d’océan très agréables. C’est aussi Vancouver, ville de sportifs, avec ses parcs, ses pistes cyclables, ses avirons, ses golfs, ses stades.

On passe deux belles semaines chez Jean-Paul et Cindy dans leur maison en pleine nature, dont la tranquillité est seulement perturbée par quelques écureuils, ratons laveurs ou coyotes. 

Ayant 12 jours d’avance sur le retour prévu de la voiture de loc à Seattle nous avons gardé la voiture pour Vancouver. Voiture qui a changé de couleur au passage à Seattle car au lieu de faire la maintenance sur notre Nissan (vidange + pneu se dégonflant régulièrement), l’agence de Seattle nous a proposé de changer la voiture pour le même modèle surclassé mais marron cette fois, flambant neuf et 7.000 kms au compteur ! Contrairement à ce que mentionne de nombreux forums, National nous a donné son accord au téléphone pour pouvoir circuler aux Canada. Nous avons payé cette prolongation auprès de elocationdevoitures.com pour encore profiter de ses tarifs imbattables et donc rendre le véhicule après la visite du Canada et une nouvelle traversée des USA jusqu’à Miami le 27 juillet, date de notre billet retour. Et là, quelques sérieux ennuis ont commencé : on suppose que National n’a pas raccroché informatiquement l’autorisation de elocationdevoitures.com au bon contrat (pour plus de 2 mois de loc, ils nous ont fait 4 contrats différents !). Bref, deux jours après la prolongation, National nous signale non seulement que notre prolongation n’est plus autorisée mais nous débite de 1000 euros supplémentaires ! S’en suit à peu près dix jours et une bonne dizaine d’heures sur skype pour arriver à convaincre National de son erreur, trimbalé de services en services, de managers en managers. C’est finalement en allant au comptoir de National à l’aéroport de Vancouver qu’on a la chance de tomber sur une manager très sympa, compétente et coopérative qui finit par s’investit fortement pour démêler la situation et qui réussit, après 3 jours d’échanges de mails avec à peu près tout le staff dirigeant de National (j’exagère à peine) à nous faire rembourser et définitivement accepter notre prolongation. Bon pour positiver, on va dire que cette péripétie nous aura bien fait progresser en anglais… Et pour positiver encore, on va rester reconnaissant à National pour ce qu’ils nous offrent comme prestation malgré tout (à condition qu’on ait pas une nouvelle mauvaise surprise à Miami !).

Une baleine s’est échouée sur la plage de White Rock. La baleine est morte à cause d’un filet de pêche et quelqu’un a mis des fleurs sur son front.

Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5