On a créé cette rubrique en pensant que certaines informations de notre périple étaient intéressantes à partager : logistique, tuyaux pour optimiser les coûts, infos pratiques sur les différents pays visités,…

 

En préparant ce tour du monde on s’est notamment rendu compte que la préparation était primordiale car elle conditionnait le budget du simple au quadruple (non, non ce n’est pas exagéré !).

 

En effet la part principale du budget provient des vols et des camping cars.

En ce qui concerne les vols il faut savoir que plusieurs paramètres modifient sensiblement les tarifs :

Þ Les tarifs sont gérés par des logiciels complexes et bougent quasiment tous les jours, en fonction du taux de remplissage, du prix du baril, …

Þ Sur les compagnies étrangères il faut tenir compte du taux de change du pays de la compagnie qu’il faut donc surveiller

Þ La conception des itinéraires peuvent faire varier du simple au triple (il vaut mieux par exemple faire Singapour/Australie/NZ que Singapour/NZ/Australie ou encore il vaut mieux faire un Marseille/New-York, descendre la côte Est en voiture « one way » et faire un Miami/Cancun plutôt qu’un Marseille/Cancun; cela permet de faire de belles économies et découvrir la côte Est US)

 

C’est donc un vrai casse tête d’optimiser tout ça en tenant compte des saisons favorables à la visite des différents pays. Il vaut mieux ne pas se précipiter et mettre en place un système de veille (Kayak.fr) qui déclenchera au moment opportun l’achat de chaque billet séparément.

 

Les billets « tour du monde » des agences spécialisées comprenant 5 ou 6 stops paraissaient à priori intéressant (env 2500 €) mais on a finalement trouvé moins cher en achetant séparément après avoir optimisé tous ces paramètres puisqu’on arrive à environ 1800 € par personnes de billets d’avions pour 9 stops !!

 

Pour les camping-car les paramètres sont moins nombreux, il faut trouver la bonne société parmi des dizaines et veiller au taux de change. Il est souvent plus intéressant de passer par un courtier (ex. Salamandra pour l’Australie qui nous a fourni un CC Apollo pour la moitié du prix proposé directement par Appolo)

On peux aussi profiter d’opportunités de certaines agences qui louent à très bas prix des CC qu’ils souhaitent déplacer d’une agence à une autre, comme par exemple de la côte Ouest à la côte Est des Etats-Unis au printemps. Pour la Nouvelle Zélande, notre passage étant en décembre/janvier, en pleine vacances scolaires d’été, nous n’avons pas hésité à réserver au plus tôt pour bénéficier des meilleurs tarifs. Pour l’Amérique nous verrons au dernier moment car nous y serons hors saison et essaierons de profiter des promos de déplacement de flottes.

 

Quelques objets à ne pas oublier :

Þ Les mini PCs : ils sont devenus indispensables, pour rester en contact, pour optimiser le voyage (on se pose en permanence des questions et il suffit de se connecter pour avoir la réponse dans un forum. Merci voyageforum.com ou routard.com !), pour gérer le CNED des enfants, pour alimenter son compte bancaire, ou encore pour confirmer ses vols 48H à l’avance + check-in permettant d’éviter d’arriver 3H avant le décollage …

Þ La trousse pharmacie contenant notamment un antiseptique (on a trouvé Mercurochrome bien car il ne pique pas), des ralentisseurs de transit pour les turistas, 1 ou 2 antibiotiques à spectre large (amoxycilline), ultra levure, baume du tigre, anti-moustiques, anti-inflammatoires, solution à base d’alcool pour les oreilles (préventif et curatif pour les otites externes suite à nombreuses baignades)

Þ Lampe à recharge manuelle, outil multifonctions (type Lethermann - sa grosse pince nous a sauvé plusieurs fois)

Þ Des adaptateurs électriques universels pour les pays traversés + une multiprise derrière (sinon dur de recharger les PC et téléphones dans les chambres qui n’ont souvent qu’une seule prise ou si on n’a qu’un seul adaptateur) + adaptateur allume cigare pour recharger en voiture ou CC (prévoir un adaptateur universelle qui peut se régler de 5V (Iphones) à 19V (PCs).

Þ Lunettes de soleil et de vue (prévoir 2 paires si perte)

Þ 2 cartes de crédit sur 2 comptes différents (le versement de la caution du CC nous a bloqué une carte de crédit pendant 1 mois…)

Þ Pour le CNED : un appareil photo numérique pour prendre les devoirs qui seront envoyés à un correspondant en France (le CNED n’accepte malheureusement par encore le tout numérique...), un logiciel permettant d’enregistrer en MP3 ou convertir WMA en MP3 qui est le seul format accepté par le CNED pour les devoirs oraux à déposer sur leur serveur (bonnes connaissances informatiques requises). A noter que pour pouvoir inscrire ses enfants au CNED, il faut présenter un dossier complet incluant copie des billets du voyage. Les billets principaux sont donc à prendre au moins 2 mois avant pour avoir une chance de partir avec les différents dossiers envoyés par le CNED.

Þ Privilégier des bagages aux normes « cabines » qui passent partout et qui permettent de ne pas payer de supplément bagage, notamment pour les compagnies low-cost.

Þ Masque/tuba pour explorer les fonds marins. Pour limiter la place et le poids, de bonnes lunettes de piscine larges conviennent très bien

 

Quelques infos et tuyaux sur les différents pays traversés :

 

Bali :

Þ tout se négocie. Il nous a fallu 1 semaine avant de connaitre les prix qu’il est vraiment possible d’obtenir. Une chambre double peut facilement se négocier à 100.000 Rp (8 euros), il suffit d’annoncer que c’est son budget max. La location de scooter se négocie 40.000 Rp (3,3 euros) la journée. Une journée avec voiture et chauffeur : 300.000 Rp (25 euros). Les restos affichent leurs tarifs et donc ne se négocient pas. On mange très bien pour 50.000 Rp / pers (4 euros). Le Sud (Sud de Denpasar) est nettement plus cher que le reste de l’ile (compter + 30 à 40%).

 

Java :

Þ Il faut toujours négocier et la vie est 20 à 30% moins cher qu’à Bali. Par contre, étant moins touristique, c’est un peu plus routard !

 

Australie :

Þ Le système d’assurance des CC est très particulier. La location comprend une caution (bonds/liability) qui va de 7.500 AUD (6000 euros) à 0. Mais Si vous voulez faire passer votre caution à 0 il faut ajouter au prix de location environ 400 euros par semaine, ce qui double presque le prix de la location. Nous on a préféré prendre le risque de prendre l’assurance de base, si on peut appeler ça une assurance !

             Après être passé devant un revendeur de Camping Car on a compris un peu              mieux la raison de ces sommes élevées : un CC comme celui qu’on a loué est              vendu 125.000 AUD, soit près de 100.000 euros !! 

Þ Il existe de nombreuses aires de repos aménagées pour passer la nuit gratuitement, mais il faut savoir les repérer. La plupart des aires indiquent en effet : « overnight not allowed - max. 2000 AUD penalty applied ». Il existe un guide détaillant ces aires, vite amorti vu le prix des campings. Sinon la plupart des cartes routières fournies avec le camping-car indiquent aussi ces aires par un arbre et une table de couleur verte (celles de couleur bleu n’autorisent pas la nuit en général). A noter que ces aires sont inexistantes sur la Gold Coast.  

Þ L’accès à internet n’est pas très facile en Australie. D’une part les réseaux ne semblent pas très performants et d’autre part le système de facturation se fait encore au volume consommé. Ce qui fait que tous les accès sont sécurisés, tout le monde fait payer la connexion entre 4 et 10 AUD l’heure. Les quelques campings qui indiquent « free wifi » vous délivrent souvent un code valide seulement pour quelques heures de consommation. Seuls les Mac Dos et quelques bibliothèques municipales offrent le Wifi en illimité, mais le débit proposé par les Mac Do est souvent très faible.

Þ L’essence est moins chère qu’en Europe : 1,5 AUD/L pour le diesel et 1,35 AUD pour l’essence sans plomb. Par contre il s’agit du prix payé dans les grandes villes de la côte. Dans l’outback les prix explosent, passant parfois à 2 AUD/L et avec une qualité de carburant souvent très aléatoire. On pense que dans certaines zones de l’outback ils l’a coupent avec on ne sait quoi : notre consommation qui était de 14,5 l/100 kms passait à 17 l/100 kms … De toute façon il n’y a pas le choix dans ces zones car les pompes se trouvent tous les 200 ou 300 kms et on ne trouve souvent qu’une seule pompe…

 

Nouvelle Zélande :

Þ Pour louer un véhicule, on est a peu près dans la même situation que l’Australie, les cautions sont très importantes ou alors il faut souscrire une assurance qui augment le prix de location de 50% ! Pour la location du Van auprès de la société Spaceships, nous avons déposé une cautions de 2000 NZD (soit 1300 euros). Ils nous l’ont gardé après la restitution du véhicule car le pare-choc avait subi un petit accrochage (réparation à la résine facile). Ce n’est qu’un mois et demi après qu’ils nous ont restitué la différence entre la caution et la réparation.

Þ Contrairement à ce que nous avions entendu, il n’est pas plus facile de trouver des aires gratuites en NZ qu’en Australie. Depuis la coupe du monde de rugby et visiblement quelques abus, la plupart des parking indiquent maintenant l’interdiction de passer la nuit. Les campings privés sont autour de 40 NZD (env 25 euros). Il existe un petit livret qu’on trouve dans tous les centres d’information, donnant l’emplacement des aires de camping publiques. Quelques unes sont gratuites et la plupart demandent une participation de 6 NZD/pers (avec -50% pour les enfants) qu’on met dans une urne après avoir retiré le talon qui est lui placé sur le pare-brise.

Þ Contrairement à l’Australie, le diesel (1,6 NZD) est moins cher que l’essence (2,1 NZD). Les routes sont en très bon état mais réservent quelques surprises : la plupart des ponts n’ont qu’une seule voie (on doit s’y engager qu’après avoir laissé la priorité indiquée par les panneaux) et ont doit marquer un stop à chaque passage à niveaux pour vérifier qu’il n’y a pas de train !

 

En Australie et Nouvelle Zélande ainsi que certainement dans bon nombre de pays, quelques bonnes pratiques qui nous ont été transmises par d’autres routards sont à retenir :

Þ On trouve très souvent de l’internet illimité dans les bibliothèques municipales. Ce sont des lieux souvent très bien aménagés et très agréables pour y passer les jours de pluies par exemple.

Þ Pour prendre sa douche rien de tel que d’aller à la piscine municipale. On en a trouvé en Australie et Nouvelle Zélande vraiment top pour quelques euros (10 euros le tarif familles de 4 en NZ), donnant accès à des sauna, spas avec de l’eau à 40°C et souvent toboggans géants que les enfants ont adoré (supplément de qques dollars).

Þ On peut souvent aller prendre juste une douche dans les campings ou backpackers en s’adressant à l’accueil et en payant qques dollars.

 

Malaisie :

Þ De l’aéroport de Kuala Lumpur au centre ville le moyen le moins cher est de prendre un bus navette qui fait la liaison en 40 minutes pour KL Sentral (ne pas prendre le billet proposé dans l’avion par Air Asia, il y a encore moins cher en arrivant dans l’aéroport).

Þ Tout se négocie (sauf restos/alimentation) surtout dans les quartiers chinois, un peu moins ailleurs. On peut manger correctement pour 2 €/pers et trouver une chambre d’hôtel pour 20 euros.

Þ Les taxis ne sont vraiment pas cher. Nous n’avons pas loué de voiture mais avons vu que le carburant est donné (environ 35 cts euros/litre, moins cher qu’aux Emirats !)

Þ On trouve des achats électroniques intéressants dans Kuala Lumpur mais attention aux contrefaçons. Pour les accessoires d’appareils électroniques il faut aller au quartier Chinatown et négocier. (ex. : pochettes magnétiques pour Ipad à 8 euros).

 

Singapour :

Þ Nous avons fait le trajet KL-Singapour en bus pour 10 euros par personne. Il faut compter 6H dans des bus très confortables. Le paysage n’est pas transcendant (palmeraies à perte de vue).

Þ Nous avons fait nos achats informatiques à Kuala Lumpur et ne l’avons pas regretté, Singapour est 10% plus cher. Cependant cela reste intéressant, mais là aussi attention aux arnaques et contrefaçons, notamment à Sim Lim Square où les vendeurs sont redoutables (mieux vaut connaître exactement ce que l’on veut, le prix et vérifier qu’il ne s’agit pas de copies).

Þ Pour aller à l’aéroport, on peut prendre le métro qui y mène directement (1 euro/pers). C’est le moyen idéal pour se déplacer en ville.

 

Infos pratiques